Les cafés historiques de Paris: Le Café de Flore




Une nouvelle initiative à venir: les cafés historique des Paris, par Paulina Mikol Spiechowicz. Voici un extrait dédié au Café de Flore.


La divinité latine Flore, l’une des plus anciennes et puissantes de Rome, avait son propre temple et ses fidèles flamines, à savoir des prêtres voués au culte d’un seul Dieu ou d’une seule Déesse. Elle favorisait la croissance des céréales, des arbres et des fleurs, c’est pourquoi une fête lui été dédiée toutes les années au mois d’avril. Au XIX siècle, une sculpture de la déesse été située sur le boulevard Saint-Germain, face à l’actuel café de Flore. C’est peut-être en vue du même dévouement monothéiste que le premier propriétaire de cet établissement décida d’emprunter le nom à la déesse agraire pour nommer son café, et le faire prospérer sous le signe des fleurs et de la fête.

La maison de Balzac à Passy

Encore un extrait du guide sur Balzac à Paris par Jean-Christophe Sarrot qui sortira prochainement.

Le 16 novembre 1840, Honoré de Balzac demande à son amante, Évelyne Hanska : « Écrivez-moi à l'adresse suivante : Monsieur de Breugnol, rue Basse, n° 19, à Passy, près de Paris. Je suis là, caché pour quelque temps. » Il vient de déménager à l'actuel 47 rue Raynouard qui sera son port d'attache jusqu'en 1847.

Notre Dame de Paris, selon Hugo


Voici un extrait du guide dédié à Victor Hugo à Paris dont la publication est prévue pour le mois de septembre. L'auteur en est Patrick Maunand à qui on doit aussi un guide sur Jean-Jacques Rousseau à Paris.

« Ce grand vaisseau de l'architecture médiéval, cet hymne à la gloire divine, Hugo en a fait le sujet d'une de ses œuvres les plus connues. C'est l'occasion pour le poète de clamer son amour pour le riche passé médiéval de Paris, au travers de l'histoire fantastique du prêtre Claude Frollo, de la bohémienne Esméralda et du nain difforme Quasimodo. »

La Révolution dans le quartier Saint Germain: le Panthéon

Le nouveau guide Blue Lion dédié à la Révolution française pour iPhone/iPad vient de sortir sur le store de Apple. C'est un sujet, celui de la Révolution française à Paris, auquel nous tenons beaucoup car c'est bien autour de cela que est naît notre projet. Nous comptons publier d'autres titres sur ce sujet historique passionnant dans le futur.
Dans cet extrait l'auteur, Gilles Popineau-d'Arthon, professeur en Sciences-politiques auprès des universités américaines à Paris, nous fait découvrir l'importance du Temple de la Révolution, le Panthéon. L'appli peut être téléchargée ici.

Haut lieu de la mystique nationale autour de la tombe du premier roi chrétien Clovis, le Panthéon deviendra aussi le haut lieu de la mystique révolutionnaire avec les restes des penseurs et des acteurs de la Révolution.

Le Louvre médiéval: la salle Saint-Louis (3)

Troisième et dernière étape de notre parcours du Louvre médiéval qui nous mène dans les structures de la forteresse érigée par Philippe Auguste et dans les réaménagements suivants jusqu'à l'époque de Louis IX. Le texte complet de Daniel Soulié, avec un audioguide, peut être téléchargé pour des iPhone/iPad ou Android.

On ne sait que peu de choses des aménagements intérieurs de l’ancien Louvre: aucune image n’en est conservée et les rares textes qui y font allusion sont souvent vagues et toujours peu fiables. Le premier Louvre de Philippe Auguste est une simple forteresse qui n’a jamais été dotée des espaces de représentation nécessaires au bon fonctionnement d’une résidence royale. Le roi disposait peut-être de quelques pièces habitables pouvant servir derefuge en cas de danger, mais rien ne permet d’en cerner les caractéristiques.

La Grosse Tour du Louvre (2)


Une autre étape dans notre parcours des souterains du Louvre. Le guide complet du Palais du Louvre pour iPhone/iPad peut être téléchargé de l'AppStore ici.

Comme tout château important, le Louvre disposait d’un donjon, une tour circulaire haute de plus de 30 mètres placée au centre du complexe, dans une vaste cour. Érigée sous Philippe Auguste, elle est entièrement construite en pierre et repose sur un socle puissant ceinturé d’un fossé; c’est ce socle qui reste aujourd’hui visible, toutes les parties construites au-dessus ayant disparu au cours de la première moitié du XVIe siècle.

Dans les fossés du Louvre médiéval (I)




Depuis la fin du XIIe siècle, le Louvre joue un rôle de premier ordre, dans l’histoire de Paris comme dans l’histoire du pays. Peu d’édifices en France peuvent rivaliser avec lui : les palais plus anciens ont tous disparu ou n’ont laissé que peu de traces, Versailles n’a été résidence royale que pendant un peu plus d’un siècle, Chinon, Blois, Chambord, Fontainebleau ou Vincennes encore moins longtemps. Seul le Louvre peut se targuer d’avoir été pendant plus de 800 ans associé au cœur du pouvoir, un point où convergent les regards de toute une nation. Dans un état centralisé- et la France l’a presque toujours été- la somptuosité des architectures et le faste des décors intérieurs participent à l’image que le Prince, quel que soit son titre, souhaite imposer de lui.

Le bureau de Balzac à Passy


Blue Lion Guides va bientôt publier (enfin!) le guide sur Balzac à Paris. Au XIX siècle Honoré de Balzac ainsi que d'autres écrivains français bien connus, ont décrit la ville de Paris dans tous les détails et facettes. Dans ses romans de la Comédie humaine Balzac se pose comme  observateur attentif et précis de la vie dans la capitale entre la fin de l'empire et la Restauration. Vers la fin de sa vie il s'exilie à Passy pour fuir le fisc et les créditeurs. Célèbre est son bureau avec son écritoire (p;rovénant de la dernière résidence dans l'actuelle Rue Balzac), sa chaise et sa cafetière. Voici un extrait du prochain guide, écrit par Jean-Christophe Sarrot, sur ce sujet.

Éloigné de la porte d'entrée, et donc des importuns, le bureau de l'écrivain était décoré de velours rouge, de livres et d'objets de mobilier qu'il entassait avec son goût insatiable pour les antiquités. Une fenêtre donne sur le jardin, l'autre sur l'ancien château de la princesse de Lamballe dans lequel Balzac espérait un moment finir sa vie avec Mme Hanska. Mais les docteurs Esprit et Émile Blanche y installeront en 1846 leur maison de santé qui accueillera, entre autres malades de l'âme, Nerval et Maupassant. C'est aujourd'hui l'ambassade de Turquie, que l'on a du mal à apercevoir tant elle est protégée.